vendredi 16 mai 2014

J+138



Bien le bonjour depuis l'Europe !!

Ca y est le Mont Oural est depasse, nous en avons termine avec la partie asiatique de notre voyage. Ici, les gens sont blancs et connaissent le concept du stop, pourtant on a toujours le sentiment d'etre des OVNI ! On a serieusement mis le cap vers l'ouest ces derniers jours, et voila ou nous en sommes :

_____________________________________

En Mongolie, nous avons essuye notre premier echec de stop - plus de details plus bas dans l'extrait de mon carnet de bord.
En Russie, nous sommes entres dans l'"Histoire du Stop a travers les ages".
Tout cela resume en quelques photos :

Apres le grand froid mongol,
on est heureux de ressortir les shorts en Russie !

On quitte avec nostalgie la majestee des etendues mongoles
, mais la Russie - malgre ses kilometres de forets et plaines - a son petit content de beautes naturelles a offrir.

Les routes egalement sont differentes (a vous de deviner qui est qui !)...,

et c'est bien agreable, l'attente est moins longue - moins long que trois jours c'est pas vraiment difficile !

Pour continuer dans les differences culturelles, apres avoir eu l'honneur de visiter le supermarche le plus vide de l'histoire, nous avons retrouve notre cher Auchan - prononcer "Achane" ici - avec une joie incommensurable !!



Nos rencontres sont toujours le coeur de ce voyage, et elles sont toujours aussi belles. Parmi elles :
- Baatar et ses filles, qui nous ont heberges et sauve la mise dans ce village maudit ou nous sommes restes coinces 3 jours
- une petite mongole au nez sale : il parait que ca protege des esprits !
- une famille kazakh qui est venue nous deloger de la tente alors que sevissait une tempete de sable couplee a une tempete de neige... de veritables sauveurs avec qui nous avons passe une soiree legendaire
et qui m'ont offert une magnifique chemisette...
- un groupe d'adolescentes russes avec qui nous avons assiste aux celebrations du 9 mai (equivalent du 8 mai francais) : le metissage est frappant, et nous sommes surpris de voir tant de blonds parmi des kazakhs et des yeux brides !
- les copains d'avant... groupe de potes de fac, experts en camping ! Je suis oblige de les nommer tous tellement ils nous ont marques : de gauche a droite et de haut en bas, Andre - dit Andrush - Viktor, Aleksi, Anatoli, Leboeuf et Vladimir !
Avec eux, nous faisons du karaoke au bord d'une magnifique riviere (notez le coussin integre au fessier a droite...)
- "Papa Aleksi" qui a marque l'histoire du stop : 2500kms, 1 chauffeur, 36h chrono !!
- Maksim qui, en plus de nous avancer, nous a offert le couvert, la douche, la lessive et une balade nocturne agrementee d'histoire russe
- "Babouchka et comperes" qui nous ont traines de force dans un musee de vieilleries et qui nous ont fait une demo live de tous les objets de ce musee
- Lenar et Saida, autostoppeurs russes rencontres  quelques mois plus tot en Malaisie et qui m'ont offert un beau gateau d'anniversaire : le Tatarstan-cake, car nous sommes en territoire tartar !!
C'est chez eux que nous sommes accueillis et grace a qui je vous ecris actuellement.

Pour ce qui est de l'ambiance russe, c'est assez dingue et ca donne ca :





____________________________________

Maintenant, je reviens a l'echec mentionne plus tot :

04/05/2014 - "Four Roads", MONGOLIE

Nous avons essuye notre premier echec ! Pas facile a avaler... je le rumine, plein d'espoir de me remettre en selle, assis sur le bord de ce "celebre" croisement mongol... a l'affut.

Cet echec m'a inspire un slogan publicitaire pour la petite ville de Tsagaan-Uul : "Tsagaan-Uul, la ville aimant" !
Trois jours que nous avons passe a essayer d'en sortir, TROIS jours... et autant d'adieux et retrouvailles avec notre sauveur Baatar.
Pendant ces trois jours, de l'attente, des tempetes de neige, un reveil en tente sous la neige, de la marche, de nombreux coups de telephone, et encore de l'attente et de l'attente sur une route deserte.
En vain.
"En Mongolie, il n'y a que trois routes, et il est quasi-impossible de passer de l'une a l'autre" nous affirme tout naturellement notre hote contraint. Resultat : pas de voiture, pas de bus, rien de rien.
Et nous, au beau milieu de la Mongolie, a des centaines de kilometres d'une frontiere ou d'une route convenable. Et nous presses par l'expiration imminente de notre visa !
Cul-de-sac. Nous baissons les bras, et payons un chauffeur le prix fort pour qu'il nous sorte du champ magnetique de cette ville maudite. Aie !

Nous y voila, postes a ce croisement. Il n'y a pas un chat... yeah yeah yeah

_____________________________________

Merci encore pour tous vos encouragements et petits mots en tout genre. Nous ne sommes plus qu'a 2h de decalage horaire de Paris, mais nous nous accordons un dernier long detour vers le pays du Pere Noel avant de retrouver les quais de Seine...

A bientot pour davantage de photos et impressions. A vous les studios !

CHEERS,
Pierre.



3 commentaires:

  1. Encore de superbes photos qui nous réconcilient avec l'humanité !!

    RépondreSupprimer
  2. Hello. You're a good traveler. Respect. I am truck driver Lituania. Me son email osvaldas.rokas@gmail.com facebook https://www.facebook.com/rokasolt?fref=ts and http://www.rokaso.lt/
    good road

    RépondreSupprimer
  3. Hi. Hope you came back home safely. Greetings from polish truck driver :) All the best mate!

    RépondreSupprimer